lundi 19 mai 2014

le Polar Japonais existe....



J'aime visiter chaque société, ou chaque pays à travers ses polars.  Henning Menkel m'a fait découvrir l'envers du décor suédois, et cette grisaille des âmes qui correspond à une société si "politiquement correcte".   Arnaldur Indridason m'a ouvert les yeux sur la dureté des rapports humains en Islande. Qui Xia Long  m'a fait comprendre la complexité de cette Chine où le capitalisme est entrelacé avec les restes du communisme, du maoïsme.

Yoshida Suichi  offre un portrait très complet des rapports humains, mais aussi des simples habitudes de vie du japonais moyen.  Contrairement aux auteurs de polar européens qui ne lâchent pas l'intrigue, ou pour de courtes apartés,  Yoshida lui n'hésite pas à suivre longuement dans sa vie quotidienne l'un des personnages, même si son rôle est mineur dans l'histoire. C'est une narration "kaléidoscope" où  on va de Balzac  à Simenon.   C'est  bien écrit et/ou traduit,  on arrive à entrer dans la société japonaise au plus près du peuple...et c'est la marque d'un roman réussi!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire