samedi 3 mai 2014

La culture aide à la compréhension des grands problèmes du monde (1)

Si il faut encore justifier le rôle de la culture dans la compréhension des autres, de leurs univers, de leurs problèmes, de leur avenir...  prenons l'exemple de la situation de deux peuples qui ont tant de mal à coexister: israéliens et palestiniens.


-  Un film   qui va aborder  la problématique de la difficile intégration d'un palestinien au sein de la société israélienne   "l'Attentat"  


 voici le synopsis  diffusé par Télérama:

SYNOPSIS

Amine Jaafari, chirurgien israélien d'origine palestinienne, jouit d'une excellente réputation et peut se considérer comme un homme intégré. Un terrible attentat envoie dans son service de l'hôpital de Tel Aviv des blessés horriblement mutilés, qu'il met toute son énergie à sauver. Lorsqu'il rentre chez lui, épuisé, il apprend par un coup de téléphone que sa femme fait partie des victimes. Plus tard, une nouvelle plus glaçante encore le plonge dans l'hébétude. C'est elle, la femme qu'il aimait, qui s'est fait volontairement exploser. Pour Amine, tout bascule. Tandis que de nombreuses connaissances se détournent de lui, il s'interroge. Avec qui a-t-il vécu ? Quelle vie a-t-il réellement vécue ?...


Amine Jaafari, chirurgien israélien d'origine palestinienne, jouit d'une excellente réputation et peut se considérer comme un homme intégré. Un terrible attentat envoie dans son service de l'hôpital de Tel Aviv des blessés horriblement mutilés, qu'il met toute son énergie à sauver. Lorsqu'il rentre chez lui, épuisé, il apprend par un coup de téléphone que sa femme fait partie des victimes. Plus tard, une nouvelle plus glaçante encore le plonge dans l'hébétude. C'est elle, la femme qu'il aimait, qui s'est fait volontairement exploser. Pour Amine, tout bascule. Tandis que de nombreuses connaissances se détournent de lui, il s'interroge. Avec qui a-t-il vécu ? Quelle vie a-t-il réellement vécue ?...
Amine Jaafari, chirurgien israélien d'origine palestinienne, jouit d'une excellente réputation et peut se considérer comme un homme intégré. Un terrible attentat envoie dans son service de l'hôpital de Tel Aviv des blessés horriblement mutilés, qu'il met toute son énergie à sauver. Lorsqu'il rentre chez lui, épuisé, il apprend par un coup de téléphone que sa femme fait partie des victimes. Plus tard, une nouvelle plus glaçante encore le plonge dans l'hébétude. C'est elle, la femme qu'il aimait, qui s'est fait volontairement exploser. Pour Amine, tout bascule. Tandis que de nombreuses connaissances se détournent de lui, il s'interroge. Avec qui a-t-il vécu ? Quelle vie a-t-il réellement vécue ?...     

-  Un roman écrit par Sayed Kashua un arabe israélien (né en Israel et citoyen de ce pays) 

"La deuxième personne"  





Jérusalem Est de nos jours. Un avocat respecté et respectable vit dans une paisible banlieue avec sa femme et leurs deux enfants. Sa vie quoique banale lui convient plutôt bien. Il n'avait encore jamais eu à la remettre en question, tout du moins pas avant de tomber sur un mot doux écrit par sa femme à un autre homme dans un livre acheté d'occasion. Tout n'est plus qu'alors doutes et suspicion. Qui peut bien être ce Yonatan à qui appartenait ce livre et sa femme et lui se voient-ils toujours ?




Voici deux manières de prendre connaissance de ces problèmes méconnues...la difficulté d'être arabe ou palestinien en Israel. Mais, là pas de positionnement politique et de préjugés. Ces personnages voulaient y croire...mais tout se retourne contre leur tranquillité, leur insouciance. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire