dimanche 10 janvier 2016

Et si nous comprenions au lieu de subir? Bonne règle de vie

           Le dernier livre de James Gleick fait partie de ces livres qui rendent plus intelligents.

Son grand succès mondial précédent  m'avait laissé sceptique. "La Théorie du Chaos"  apportait aux avertis de nombreuses réponses, mais je n'étais parmi ces élus et donc j'avais dû quitter la lecture plein de frustration.

Avec ce livre, l'auteur a paru entendre ma supplique et ce dernier opus est accessible. Il est exigeant mais compréhensible.  La grande érudition de James Gleick a pour ambition de nous faire remonter aux sources de l'information. Il guide nos pas depuis Babylone et l'Egypte jusqu'aux premiers ordinateurs et à la naissance d'Internet. C'est lumineux, plein de passion et d'intelligence!

Savoir que les africains depuis l'aube des temps étaient plus performants avec leurs tambours que les révolutionnaires avec le télégraphe de Chappe; c'est quand même une sacrée remise en situation. Cet homme n'a pas de préjugés et c'est la marque d'une érudition libre et libératrice de clichés. Que demander de plus à un livre?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire