samedi 26 septembre 2015

Oui, je suis aussi "groupie"!

Ce  week-end j'ai pu un peu parler avec José Carlos Somoza  à la Fête du Livre de Toulon. 
J'ai adoré ses premiers bouquins mais mon grand coup de coeur c'était "Clara et la pénombre", magnifique fable tragicomique sur l'art contemporain.




Son français étant aussi balbutiant que mon espagnol, ce fut l'inévitable anglais globish qui fut notre vecteur de communication. 
Le bonhomme est modeste et accueillant, ravi d'échapper à l'ennui profond de l'attente sous chapiteau (jeu de mot), son contact fût des plus chaleureux et culturel. On a parlé de ses oeuvres passées, mais aussi de ses petites obsessions comme il dit, et enfin de son dernier opus "Tétraméron".

Groupie...mais lucide!

J'ai été franc avec lui, en lui avouant que ses derniers bouquins m'avaient un peu laissé sur ma faim. Pourquoi?   et bien, si j'aimais le mélange, de réel, de fantastique voire d'onirique...je trouve que retirer le réel amoindrit la portée de ses réçits. Trop de décalage est nuisible, a mon sens, il faut conserver une petite racine dans le réel, mais bon vous apprécierez ou non cette nouvelle dimension, car je vient de débuter ce dernier livre et...il est toujours dans cette tendance onirique...




...en conservant dans notre tête le magnifique récit de "Clara et la pénombre" ou de "l'Appât"


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire