mercredi 25 mars 2015

Les grandes Expositions 2 Début de l'art conceptuel 1969 Kuntzhalle de BERNE


          Cette exposition là n'a pas dû avoir un grand retentissement, en son temps...juste un entrefilet dans les journaux suisses et quelques allusions très brèves, sans comprendre encore la portée de ces gestes qui vont primer sur les oeuvres.   L'art a joué son rôle.  

De nombreux artistes depuis les années 50 ont annoncé la crise, les crises de 68.  Le bol d'air est d'abord venu de l'art!

Merci au site "Artsper"

"Ces expositions qui ont marqué l’histoire : When attitudes become form.

Voir plus loin - -



La fondation Prada de Venise, mû probablement par la volonté de faire revivre à ses contemporain l’une des plus géniales expositions de l’histoire (ou par manque total d’idée et d’imagination, mais loin de nous cette idée), a organisé en 2013 une reconstitution minutieuse de l’exposition de 1969 de la Kunsthalle de Berne, le coup d’éclat d’Harald Szeemann. L’occasion pour nous de revenir sur l’originale !
Live in your head, (ou When Attitudes become form, du titre de son manifeste). Littéralement, Quand les attitudes deviennent des formes. Implicitement quand le geste prend le pas sur l’oeuvre d’art. Explicitement une remise en question totale de tous les principes de l’art. Une rupture irréversible. Œuvres inachevées, sculptures sans socles, révélation des artistes italiens de l’arte povera. Buren, persona non grata, s’incruste et proteste dehors durant toute la durée de l’exposition, en affichant frénétiquement tout ce qu’il peut dans la ville de Berne. Effervescence.
Si l’exposition met en sène toute l’avant garde des années 60, on retiendra surtout l’avénèment d’une figure nouvelle, centrale, tutélaire, celle du commissaire d’exposition. Le curator. Le chef d’orchestre qui pense Gesamkunstwerk, œuvre d’art totale. Le démiurge de toute exposition qui se respecte.
 Les photos d’archives montrent une exposition d’un autre temps. Tout y est dense et serré. Impossible aujourd’hui. Si en 2013, le monde de l’art et de la culture s’est précipité pour assister à l’exhumation de l’exposition dans un cadre bling bling, en 1969, elle  ne fut saluée que par un cercle d’inités, et majoritairement incomprise et conspuée par le grand public. 
Artistes présents en 1969 ( par ordre alphabétique pour ne pas faire de jaloux) : Carl Andre, Giovanni Anselmo, Richard Artschwager, Thomas Bang, Jared Bark, Robert Barry, Alighiero Boetti, Mel Bochner, Marinus Boezem, Bill Bollinger, Michael Buthe, Pier Paolo Calzolari, Paul Cotton, Hanne Darboven, Walter de Maria, Jan Dibbets, Ger van Elk, Rafael Ferrer, Barry Flanagan, Ted Glass, Hans Haacke, Michael Heizer, Eva Hesse, Douglas Huebler, Paolo Icaro, Alain Jacquet, Neil Jenney, Stephen Kaltenbach, Jo Ann Kaplan, Edward Kienholz, Yves Klein, Joseph Kosuth, Jannis Kounellis, Gary B. Kuehn, Sol LeWitt, Bernd Lohaus, Richard Long, Roelof Louw, Bruce McLean, David Medalla, Mario Merz, Robert Morris, Bruce Nauman, Claes Oldenburg, Dennis Oppenheim, Panamarenko, Pino Pascali, Paul Pechter, Michelangelo Pistoletto, Emilio Prini, Markus Raetz, Allen Ruppersberg, Reiner Ruthenbeck, Robert Ryman, Frederick Lane Sandback, Alan Saret, Sarkis, Jean-Frédéric Schnyder, Richard Serra, Robert Smithson, Keith Sonnier, Richard Tuttle, Frank Lincoln Viner, Franz Erhard Walther, William G. Wegman, Lawrence Weiner, William T. Wiley, Gilberto Zorio
Ca fait un paquet de beau monde. Artsper n’y était pas, mais on a des photos :"
AMARCORD_2
AMARCORD
beuys-23541
prada
When Attitudes Become Form
"When Attitudes become Form" Kunsthalle Bern 1969

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire