mercredi 23 avril 2014

La cote 512

La guerre  de 14  c'est d'abord de l'histoire...la "grande guerre"  ...du lourd, du breveté.
En plus, la commémoration a commencé et elle va durer, durer...La Marne,   les tranchées,  puis l'enlisement,  la boucherie de Verdun, celle de la Somme,  les mutineries,  les décimations, l'arrivée des ricains...ouf  finalement, on  a gagné!

Dis comme ça  c'est presque une histoire à oublier...et pourtant toute notre inconscient en est encore rempli de cette boucherie...on n'y échappe pas...c'est de la chair en littérature, aussi...sinon, pas de Céline, pas de sursaut de l'entre-deux-guerres...au vide, le surréalisme...au néant, le Bauhaus!

Mais se souvenir peut prendre des chemins de traverse. Lire ce petit polar de Thierry BOURCY, "la cote 512"  est un petit devoir de mémoire, pas trop douloureux et très instructif.  Allez rompez, enfants gâtés par la paix!

Le style est très correct, sans être innovant, et l'histoire tient la tranchée,  c'est surtout la situation du héros qui est atypique: certes "poilu" mais qui reste toujours le flic qu'il est dans l'âme...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire