mardi 4 octobre 2016

La Trilogie BELLO

En arriver au troisième opus d'une trilogie est toujours un moment ambivalent!

A la fois plaisir de retrouver une aventure et d'en avoir la fin, mais en même c'est la fin d'un voyage que nous avons partagé avec des personnages et avec l'univers d'un auteur.

Après "les Falsificateurs"  et les "Eclaireurs"   voici "les Producteurs"     

Toujours cette incroyable univers de complot international, mais institutionnalisé, avec ses règles, ses règlements, sa hiérarchie. Et ce ton incroyable si...professionnel et désinvolte:

" - Je n'en suis pas sûr. Je manque de leadership, j'abomine les salamalecs et surtout je chéris trop ma liberté. Et puis, franchement, je te trouve dure avec ma profession. Comme toi, comme Johanna, j'oeuvre à mon modeste niveau pour un air plus pur et des rivières plus propres. Mine de rien, j'ai fait détourner des autoroutes, déplacer un aéroport, fermer des déchetteries. Alors c'est vrai, je ne fais pas la une des journaux . Mais ce n'est pas de ma faute si je suis plus doué pour pondre des études d'impact que pour agiter des banderoles ou organiser des grèves de la faim"

Voilà pour l'ambiance de cette oeuvre unique et plus profonde qu'il n'y paraitrait.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire