samedi 12 mars 2016

Ils vont encore pousser des cris d'Onfray...


Comme une réponse immédiate, voici "le Point" qui semble répondre à "l'Express".





A cette distinction près que l'article de Saïd Marhane est beaucoup équilibré que celui de Christophe Barbier.
Saïd Marhane s'intéresse à ce qui a pu amener Michel Onfray à ses positions actuelles, depuis ses héros de jeunesse, en passant par ses modèles de jeune homme...pour en arriver à ses expériences, à ses espérances, à ses désillusions et de là à ses dénonciations. C'est plus honnête et plus intéressant que la charge univoque de "L'Express". 

On voit que les origines de Michel Onfray sont déterminantes, que son enfance pauvre mais digne, où il a reçu de l'amour et de l'intérêt mais où on devine que le sérieux et le combat contre le quotidien a été prégnant.

C'est ce manque total de détachement, ce sérieux fondamental qui distingue Michel Onfray de la légèreté élégante d'un Bernard Henri Levy  ou de la position sage et sereine du professeur André Comte Sponville. Et cela, beaucoup lui en font grief, sans vraiment le dire...il n'est pas du même monde, ou en tout cas, il en bafoue les codes...ce qui est impardonnable!

Voilà les raisons du bûcher que l'on comprend en filigrane de cet article. Merci donc à ce journaliste qui fait le minimum: son travail d'information!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire