dimanche 6 mars 2016

De quoi Michel ONFRAY est il la marque?

                 

                 Malgré toutes les insinuations, à mon sens calomnieuses, qui dénoncent une stratégie "marketing" de la part du philosophe, je pense  que l'attitude de Michel Onfray  est d'abord la marque d'une grande confusion de l'époque et d'une perte immense de repères et de valeurs. Au passage, je vous prie de m'excuser pour cette aporie!


J'ai déjà défendu le droit pour Michel Onfray d'exprimer librement ses idées, et de ne pas être taxé d'indigne pour avoir émis des idées en rupture avec la bien-pensance, mais de là à ce que notre "Rousseau" récidive et commence à verser dans la provocation...je me fatigue!

Y-a-t-il à ce point urgence à "attaquer" frontalement en permanence le rapport "Société occidentale, société islamique"?   Est ce que ses détracteurs n'auraient pas raison: cela verse à l'obsession?


Le magazine "L'Express"  qui lui, est bien dans une démarche marketing  titre sur "Faut-il brûler Michel Onfray?"     au sens symbolique s'entend... quand bien même me semble-t-il le philosophe en question paraît récurrent, pourquoi ne pas voir dans cette tendance obsessionnelle une honnêteté intellectuelle, qu'importe qu'elle soit déplaisante, il faut à nouveau l'entendre, et si, il y a lieu, la réfuter. Le bon débat c'est cela, et uniquement cela: tout autre attitude cher Christophe Barbier (rédacteur en chef de l'Express) ne serait pas "digne". Mais  ce mot a-t-il encore un sens en 2016?

Par ailleurs  le dit magazine est tout de même mal placé pour donner des leçons de mesure à ce sujet...je vous laisse juge de quelques "unes":






















Donc toujours pas de procès en sorcellerie...tout juste peut être demander à Michel Onfray de varier ses études et de braquer son intelligence sur d'autres aspects de nos vies. 













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire