mercredi 12 novembre 2014

Le Livre d'Artiste suite 7

La révolution numérique...




                                      empruntée à l'Ecole Supérieure d'Art  d'Aix en Provence




...vue de l'E.N.S.A.D        Ecole des arts décoratifs     (angle  art)

L’objet livre face au numérique vient soulever des problématiques propres à la rencontre de deux médias. Les productions d’artistes abordant ces questions s’inscrivent dans un champ de tensions se développant entre livre papier, livre-objet plastique et livre numérique.Le livre papier édité s’inscrit dans une économie (d’offre et de demande, de reproductibilité) – dont le livre d’artiste (pièce unique, fanzine ou multiple) s’émancipe. Sa lecture s’accompagne d’une certaine transparence de l’énonciation éditoriale, de l’oubli du support matériel au profit d’une recherche d’“immersion” (en particulier dans les textes de fiction), jusqu’aux jeux plastiques les plus divers. Cette dernière démarche interroge la forme du livre-objet. Celui-ci déborde de la définition traditionnelle du “livre”, jusqu’à, parfois, la mettre à mal. Des expérimentations d’artistes sur les formes plastiques, le volume et le support attribués à ce livre-objet mettent au défi les pratiques de lecture.


Nous distinguerons le livre numérique du livre homothétique de format pdf ou de certains ePub, dont la forme se contente d’imiter le livre papier. Il ne s’agit pas non plus d’un site Web au sens classique du terme : un support au contenu extensible et dont la forme ouverte (Eco) est difficilement circonscriptible par le lecteur. Ce qui fait livre dans le numérique est une forme autoportée, circonscrite, quoique dynamique et parfois non linéaire, et dont l’essence n’est pas nécessairement littéraire ni textuelle. L’éventuel paradoxe du “livre” numérique se résout dans une adéquation totale entre les particularités du support au service d’un contenu pensé nativement pour celui-ci."

L'auteur redéfinit ainsi quelques règles qui s'appliquent au numérique. Cette position est ouverte car elle ne rejette par nature le livre numérique en tant que "livre d'artiste" mais elle pose certaines conditions: essentiellement une: l'intention qui était derrière la création!






...vue des "geeks"                                 (angle numérique)


 Inventons le livre d’artiste numérique !
Le livre électronique a (déjà) 40 ans (le même âge que moi !) grâce à Michael Hart, créateur du Projet Gutenberg, qui nous permet d’accéder aujourd’hui à des milliers de livres numérisés. L’activiste américain avait rapidement compris que l’ordinateur n’était pas seulement un super calculateur mais offrait une mémoire de stockage presque illimitée et que les usages de lecture allaient changer avec l’informatique domestique et la généralisation des accès au Web.
Quarante ans après, le souci, c’est que sur Gutenberg et autres bibliothèques en ligne, on ne trouve presque que des livres tombés dans le domaine public : idéal pour réviser ses classiques mais pas super contemporain non plus. Quant au rayon livre d’artiste... c’est carrément le désert !
2011, la foire aux tablettes !
Apple avec son iPad, la tablette qui fait presque tout, serait en train de révolutionner la lecture. 2011 est de fait l’année des liseuses technos : Ipad 2, Kindle DX, Iphone 4, FnacBook, encre électronique, écran couleur, tactile ou pas, multi-touches... c’est une drôle de foire dans les supports de lecture, idem du côté des formats, propriétaires ou ouverts... Cette ébullition ne donne pas toujours envie de pratiquer la lecture numérique nomade, encore moins de se lancer dans la création d’un livre numérique, même si 12% des Américains possèdent maintenant une liseuse.
Alors quoi, que peut-on offrir de nouveau, comment expériementer en tous genres ? Du côté du texte courant (romans, thèses...), le passage à la liseuse numérique n’est pas compliquée : l’écrit s’adapte assez bien aux supports de lecture numériques. Du côté des livres d’artistes, c’est une toute autre histoire voire une toute autre culture à inventer.



Le livre numérique : ergonomie et fabrication, selon Hervé Le Crosnier, maître de conférences à l’Université de Caen :


"J’ai cherché sur le Net quelques livres d’art dans ce format et sans DRM… et je n’ai pas trouvé grand chose, mis à part le projet de Franck Ancel, « Du LIVRE de Mallarmé au livre mal armé ».
Pour faire un eBook en ePub, c’est cependant assez simple : téléchargez Sigil, un éditeur multiplateformes gratuit et open source, insérer des images, du texte, des métadonnées... Et c’est prêt. Testez-le sur votre iPhone ou un lecteur comme Calibre, c’est bon ? Si vous faites partie des accros du logiciel de PAO InDesign, la dernière version permet un export de votre publication au format ePub !"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire