vendredi 10 novembre 2017

La revanche de Caroline

Ayons le triomphe modeste et réjouissons nous simplement que les hypocrites et les faux-nez apparaissent en plein jour...le reste a peu d'importance.





Merci Caroline pour ton courage et ta pugnacité contre tous ces revendeurs de haine et ces malhonnêtes du cortex.

Voici à quoi elle a été confrontée depuis plusieurs années:





Caroline Fourest est décidément indécrottable. On se souvient de sa chronique (aujourd’hui culte) dans laquelle elle affirmait, après avoir vu sur Internet une photo de trois militaires ukrainiens aux yeux bandés, que des militaires pro-russes leur avaient « arrachés au couteau les globes oculaires ». Cela lui avait valu un rappel à l’ordre du CSA qui lui demandait de « faire preuve de davantage de vigilance et de rigueur » dans son travail.

Quelques mois plus tard, elle n’hésitait pas à tronquer le témoignage de Sigolène Vinson, chroniqueuse judiciaire à Charlie Hebdo et rescapée de la tuerie du 7 janvier, en racontant qu’un des frères Kouachi lui avait fait réciter le coran, ce que s’était empressée de démentir l’intéressée. Ensuite, elle a carrément menti sur le plateau de Laurent Ruquier, affirmant avoir gagné un procès… qu’elle avait perdu, ce qui avait provoqué la colère de l’animateur qui avait juré de ne plus jamais inviter la menteuse. Malgré ce C.V. déjà bien chargée (et on en passe !), Caroline Fourest ne compte visiblement pas s’arrêter en si bon chemin et la voilà qui réitère aujourd’hui ses mensonges et ses approximations visant à salir ceux qui ne pensent pas comme elle.
Le 14 septembre, c’est au nouveau chef du parti travailliste anglais, Jeremy Corbyn, qu’elle s’en est prise au cours de sa chronique sur France Culture, l’accusant pêle-mêle d’avoir « ses bureaux » à la mosquée des Frères musulmans de Finsbury ; de donner des interviews à la télé iranienne et à Russia Today qu’il considèrerait comme « la chaîne la plus objective » du paysage audiovisuel ; de soutenir une association (CAGE) de soutien aux victimes de l’antiterrorisme ; de considérer les cadres du Hamas et du Hezbollah comme « ses amis » ; d’avoir manifesté en 2006 contre la publication des dessins sur Mahomet « en compagnie d’intégristes anglais et à côté de qui nos islamistes à nous ont l’air de soixante-huitards débridés », et enfin, cerise sur le gâteau, d’avoir des « fréquentations complotistes et antisémites », son dada. Bref, d’un homme non aligné sur les positions américaines et israéliennes, elle tente de faire un complice du djihad doublé d’un antisémite. C’était sans compter sur le site @rrêt sur images qui dans une enquête aussi précise que convaincante, reprend une à une les affirmations de Fourest pour en montrer les raccourcis et les mensonges.
Des bureaux à la mosquée de Finsbury ? Ils sont à un demi-mile de la mosquée et si Corbyn y a tenu des réunions, c’est parce que celle-ci fait partie de sa circonscription.
Russia Today, chaîne la plus objective ? En 2011, alors que les médias britanniques ne parlaient que du mariage royal, Corbyn conseillait dans un tweet de regarder la chaîne russe, « sans mariage royal, et plus objective sur la Libye que la plupart » des autres médias (c’est nous qui soulignons).
Sur le soutien à CAGE ? Le député a signé une lettre dans le Guardian pour se féliciter de la libération de Moazzam Beg, directeur de CAGE détenu sept mois par la justice anglaise pour délit de terrorisme avant d’être blanchi.
Ses « amis » du Hezbollah et du Hamas ? Corbyn a employé ce terme au cours d’une réunion publique au Moyen-Orient et l’a justifié par une nécessité de « langage diplomatique dans un contexte de dialogue ». Il a par ailleurs précisé à la télévision anglaise qu’il était en désaccord avec ces deux mouvements, ce dont le procureur Fourest ne souffle mot.
Manifestation contre les caricatures avec des intégristes anglais ? Ce n’était pas le sentiment du journaliste de la BBC qui décrivait au contraire des musulmans modérés voulant précisément se dissocier des extrémistes…
Fréquentations complotistes et antisémites enfin ? Corbyn a été l’ami il y a quinze ans d’un écrivain anglais, Paul Eisen, qui est devenu négationniste entre-temps et qui ne l’était pas à l’époque de cette amitié…
Bref, tout faux pour Fourest qui a décidément l’art de tronquer la vérité et de faire du « journalisme » dans l’unique but d’imposer ses idées et de salir celles qui ne sont pas les siennes, sans rien vérifier de ce qu’elle avance. Pour lire l’article d’@rrêt sur images, c’est ici (payant).

Crédit photo : Montage Ojim (DR)


Et croyez le si vous voulez  Edwy Plenel ne lâche pas, non seulement il n'admet pas ses erreurs, mais très courageusement il règle ses vieux comptes sur une pseudo tribune libre de MEDIAPART...lisez bien la fin de l'article c'est infâme et dégueulasse...  Triste pour une référence de l'info (snif!) 


             L'indigne Caroline Fourest

Caroline Fourest balance enfin son "porc"...enfin le "porc" de ses confidentes. La parole est vraiment libérée.



  • Ce lundi 30 octobre 2017, sur les ondes de RTL, Yves Calvi a cru devoir inviter sa consoeur Caroline Fourest afin d’éclairer au mieux ses auditeurs sur le personnage Tariq Ramadan, lequel est accusé de viol par deux femmes dont une certaine Henda Ayari.
    Qu’a t- on appris ?
     Hé bien, que Caroline Fourest savait  depuis 2009 !….. Elle l’a dit ce matin sur RTL, elle l’a écrit dans un papier à Marianne, elle l’a réécrit sur son blog, où d’ailleurs on peut lire : « Juste avant mon duel annoncé face à lui sur France 3, des victimes ont commencé à me contacter. Je les ai rencontrées. Elles m’ont montré des photos explicites et raconté des horreurs, impossible à révéler sans preuves et sans plaintes. »                                               
    Notre féministe a retrouvé sa langue.
     Des « victimes » ont donc contacté Caroline Fourest. Ne reste plus à la police que d’arrêter et de coffrer cet énième musulman. A quoi bon encore juger Tariq Ramadan….Caroline Fourest savait !
    Qu’attendaient ces « victimes » de Caroline Fourest ? Son courage ou son silence ? Fallait-il juste informer  la petite Caroline, et attendre sagement le « bon moment » ?
    La journaliste  a vu des « photos explicites », elle a entendu des « horreurs » et elle s’est quand même tenue à carreaux. Comment peut-on supporter dans le silence de tels soupçons « d’horreur » en s’affichant chaque matin avec l’étiquette féministe ?
     Si elle, en bonne féministe de son état, ex amoureuse de la  « courageuse »  Inna Shevchenko, femen emprisonnée, torturée puis libérée dans la forêt, n’a pu dire ce qu’elle savait , alors à quoi bon le féminisme-là ?
     Huit ans de silence, et ça ose crier maintenant sur tous les toits : je le savais depuis 2009…..Et Yves Calvi qui trouve qu’il y a de quoi inviter cette dame, un matin d’automne, pour parler d’une « personnalité » dont elle ne sait absolument rien. Son livre sur les frères musulmans n’est pas une confession intimiste de Tariq ramadan. Elle ne peut donc rien dire sur sa personnalité avec une légitimité qui forcerait le respect.
    Raisons d’un silence
     Caroline Fourest s’est gentiment cloué le bec pendant huit ans au sujet de ces viols. La bonne dame explique qu’il ne suffit pas de savoir pour dire. Et même, qu’elle a essayé d’alerter de toutes ses forces sur la dangerosité de Tariq Ramadan : voilà ce qu’on appelle jeter le bébé avec l’eau du bain.                                                                                                 
     Effectivement, personne ne peut dire que ces deux-là pouvaient se blairer. Tariq avait même aggravé son cas lorsqu’il avait copieusement  ridiculisé Caroline Fourest dans un débat sur le plateau de Taddéi.
     Inviter donc Caroline Fourest pour parler de Tariq Ramadan relève donc, ni plus ni moins, de l’obscène. Qu’Yves Calvi ait également cherché à inviter Tariq Ramadan relève, pour sa part, de l’hypocrisie. Au nom de quoi Monsieur Ramadan va-t-il venir s’expliquer des allégations de la féministe Fourest ? Si affaire il y a, elle concerne Tariq Ramadan, ses accusatrices, et les avocats des deux parties. Que vient faire Caroline Fourest dans cette histoire? Pourquoi l’exhumer du tombeau dans lequel l’avait jeté Ramadan ?
    Amalgame de Caroline Fourest
     Ce qu’on  a appris dans cette interview, se résume en quelques points farfelus :
    -Tariq Ramadan hait les femmes
    -Une haine qui correspond à sa vision de la société
    -Son comportement est en phase avec ses idées
    -Pour comprendre son comportement, il faut connaître ses idées 
    En gros, ce que la petite Caroline peine à dire convenablement, c’est que sa violence envers les femmes trouve ses origines dans l’Islam.
    Tariq Ramadan peut être coupable ou non, et, on n’a pas besoin d’aller chercher quelques raisons dans sa prétendue vision de la société. Car DSK, Weinstein, et consort ne sont guère musulmans, ils ne partagent pas la même vision de la société que T.Ramadan, et pourtant, DSK, Weinstein sont de redoutables prédateurs sexuels. La violence faite aux femmes n’est pas fonction de la religion. A moins que, la Caroline nous apprenne également que les viols de monsieur Tariq sont plus graves que les viols d’un autre individu. Rappelons au passage à cette Fourest, que le seigneur Cantat a tué sa femme sans réciter la moindre sourate. Pourquoi ne cherche t-on pas dans son acte une quelconque vision de la société ? 
    Caroline Fourest aurait du  rester dans son silence. Elle l’a su avant tout le monde…elle a fermé sa bouche. Maintenant, que tout le monde semble savoir, qu’elle ne se la ramène pas avec ses grandes théories, ses grandes explications, ses grandes évidences… Qu’elle persiste dans son mutisme. Ce n’est pas aujourd’hui que les preuves tomberont ! L’objectif est, du reste atteint :  pur revenge porc. Et ma théorie, dans tout ça, est que Caroline Fourest fantasme sur Tariq Ramadan dans un plan à 3.

     Elégant, non?





    Donc OUF!   l'opération #balancetonsalopard   a bien commencé.

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire