vendredi 19 juillet 2013

Un espace sidérant

Dans la dernière parution de l'observatoire des politiques culturelles (si...parfois j'ai des lectures doctes), il y a une proximité étonnante entre deux attitudes par rapport au numérique dans la transmission culturelle.
Francois Campana, grand expert de la culture populaire par le biais de l'image, adopte un point de vue très figé par rapport au phénomène numérique: pour lui, il ne s'agit que d'un changement d'outils de transmission...il reste dans ses certitudes et adopte par rapport a ce nouveau monde d'images la stratégie de la "tour d'ivoire". Dans les pages suivantes, les écrits de Sylvie Octobre prennent le contrepied de Campana en admettant la profondeur des changements et sur une stratégie d'échanges qui doit se substituer à celle du savoir de l'expert. Et surtout elle a compris contrairement à son voisin de pages que le modèle n'était définitivement plus national!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire