vendredi 21 décembre 2012

Stratégie de la Rupture 1 La pensée complexe

Pour changer nos habitudes

Les fondements classiques de la connaissance ont atteint leurs limites. Les supports de la culture et de l'information ont implosés pour les uns et explosés pour d'autres. Dans ce contexte, la plupart d'entre nous ont la désagréable de maîtriser assez peu ces évolutions, pourquoi?


Nos référents, nos modes de pensée, notre méthodologie ne sont sans doute plus adaptés à cette nouvelle donne technologique et culturelle. Pourtant certaines idées, certains concepts, d'autres méthodologies se répandent depuis les années 70...Confrontons les à ces nouveaux défis!


La pensée complexe vue par Edgard Morin.

Déjà une première mise au point: la complexité n'est pas une notion négative, au contraire il s'agit d'une pensée qui relie.

 1ère idée force
Il s'agit d'un système dont l'effet rejaillit sur la cause (boucle): exemple du thermostat. 

2ème idée force
des émergences: ce sont des évènements qui échappe au système cause-effet. L'émergence est porteuse de nouveauté.

3ème idée force
la pensée dialogique: 2 logiques sont unis sans y perdre de leur particularité    exemple: l'homme est à la fois génétique et culturel. 

Cela ressemble à la dialectique qui profite de la négation, sauf que la pensée dialogique accepte de se nourrir de la négation mais aussi du désordre, et ce type de pensée  ne recherche pas une synthèse, mais plutôt un dialogue enrichissant.

4ème idée force
Elle découle des précédentes:  la boucle dialogique: je suis à la fois père et enfant,  individu et citoyen.

5ème idée force
le principe du tiers inclus: le "même" comporte en lui son propre antagonisme  et la logique classique doit accepter sa propre transgression ...on peut alors parler de "pensée ouverte" 
(cela ressemble au principe chinois du Yin et du Yang)

Pour mieux connaître Edgard Morin  ... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire